Dimanche, 12 mars, 2017

La banque nous suit, nous pouvons faire officiellement notre proposition d’achat au vendeur et là, catastrophe, la proposition est refusée. Un autre acquéreur s’est positionné et il remporte le bien. 
Ô rage ! Ô désespoir ! N’avons-nous donc tant travaillé que pour cette infamie ! 
Et bien oui. Tant de prise de risque, d’investissement, de motivation…


Aller, faut se ressaisir ! Qu’à cela ne tienne, nous avons fait tout le travail préparatoire, il ne nous reste plus qu’à trouver le lieu. Tout le monde sur le pont, ordinateur en main, cap vers une nouvelle propriété. 
15 visites plus tard, toujours pas de Waouh. Rien d’aussi enthousiasmant que le Domaine de Gorneton pour organiser des séminaires et de supers événements professionnels ou privés.  Un coup de téléphone vient tout faire basculer en janvier 2017.
L’ascenseur émotionnel ne s’arrête plus…


Et bien figurez-vous que l’acquéreur du Domaine de Gorneton n’a pas eut le financement. A ce moment là, on a failli pleurer ! De joie. Alors nous repartons tambours battants à la reconquête de la propriété. 
La banque nous suivait, maintenant nous devons revoir le prix d’achat à la hausse et repasser en commission. Et devinez qui vient poindre le bout de son nez ? La SAFER. Késaco ? Les Sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural (Safer) permettent à tout porteur de projet viable - qu'il soit agricole, artisanal, de service, résidentiel ou environnemental - de s'installer en milieu rural. Et oui, le Domaine de Gorneton se situe en milieu rural, tous les terrains sont agricoles. Par conséquent elle intervient dans les transactions. D’autant plus qu’une partie du Domaine est en zone protégée car monsieur le Hibou Grand Duc d’Europe s’est installé dans le Gorneton. Lui il s’est installé gratuitement. 


Donc nous nous engageons auprès de la SAFER dans un projet agricole, et nous négocions avec les propriétaires. Bingo, nous tombons d’accord sur une offre et convenons très rapidement de la signature du compromis. 
Oui mais voilà, nous devons aussi changer la destination du bien. C’est ce pourquoi une construction est édifiée. Le Domaine de Gorneton était classée en habitation. Nous avions besoin de changer la destination en bâtiment commercial. Nous consultons le POS (Plan d’Occupation des Sols) vous savez ce fameux document administratif qui vous autorise à construire ou pas !

 

Le changement de destination du bien est possible oui mais plus pour longtemps car le POS change pour devenir le PLU. Ah ben fallait bien qu’il y ait un HIC avec l’administration  … on est en France quand même ! Et puis, ça aurait été dommage que tout se déroule sans accroc.

Houston, on a un problème ! On signe le compromis alors qu’on n’a pas encore demandé le changement de destination et que compte tenu des délais et des éventuels recours … on peut se retrouver à signer la vente définitive sans avoir le changement de destination donc sans pouvoir exercer d’activité commerciale et là c’est la Mouise ….

 

Après 8 mois de nuits blanches ou agitées et de palpitations incessantes nous voilà à préparer un rendez-vous avec la mairie pour demander le changement de destination, vite préparons des slides ! Ben oui on ne se refait pas, la déformation professionnelle quand on vient de grands groupes !


Qui a dit que la création d’entreprise est un long fleuve tranquille ? La suite des aventures du Domaine de Gorneton et de ses Happiness Agitators au prochain épisode.

parc de 4 hectares

carte des vins du terroir

wifi en libre accés

parking de 50 places

20 mn de Lyon, 30 mn de st étienne, 10 mn de Vienne, 30 mn de st éxupéry Différents formats et ambiances de salles Adaptables Climatisation réversible  3 salles de réunion Ecran tactile Tableau interactif Technique Launcher Pro 1 salle réception avec vue 5 chambres d'hÔtes authentiques Disponibilité de la direction Café et Thé à volonté Piscine traiteurs partenaires